Clubhouse France, une co-construction au profit des personnes atteintes de troubles psychiques

COCONSTRUCTIONUn  Clubhouse est un lieu d’activités de jour qui permet à ses membres, des personnes souffrant de troubles psychiques (schizophrénie, trouble bipolaire, dépression sévère), de se resocialiser et de trouver leur place comme acteur à part entière dans la société. Sa mission est de permettre à ses membres de reconstruire un projet de vie et de s’orienter vers un retour à l’activité professionnelle le plus complet et durable possible.

Clubhouse France décline sa mission en actionnant simultanément 5 leviers :

  • L’ « empowerment », en faisant des membres les acteurs de leur propre réinsertion
  • La cogestion, en associant les membres à l’organisation du lieu et la gestion des activités
  • La « pair-aidance », en créant des opportunités d’échange et d’entraide permettant aux membres de s’appuyer sur l’expérience et le savoir- faire de leurs pairs
  • Le suivi individuel, en offrant à chaque membre un accompagnement personnalisé dans sa démarche de retour et de maintien dans l’activité
  • L’ouverture vers l’extérieur, en nouant des liens avec des partenaires, notamment des entreprises

25072014_ClubHouse_AD_038-ok-960x250

Ce modèle est né en 1948 aux Etats Unis à New York et s’est depuis décliné à travers le monde dans plus de 30 pays, dans 350 lieux Clubhouse fédérés dans Clubhouse International, qui suit la mise en œuvre des standards et règles de fonctionnement.

L’association Clubhouse France est née de l’initiative privée du dirigeant d’entreprise et philanthrope Philippe Charrier, Président de l’Union nationale des familles de malades psychiques (Unafam) de 2012 à 2015. Très rapidement l’équipe de Clubhouse France mobilise les premiers mécènes privés (philanthropes, entreprises et fondations) et se tourne naturellement vers les pouvoirs publics afin de contribuer au développement du modèle en France. Les réponses sont alors souvent les mêmes :

« faites vos preuves et nous verrons ensuite comment vous aider »

Il est malgré tout à noter que la Mairie de Paris a fait partie des premiers soutiens s’inscrivant dans la durée aux côtés de l’association.

Par la force des choses, l’équipe dirigeante se tourne résolument vers la sphère privée et mobilise un groupe de travail réunissant des acteurs clés de plusieurs entreprises, la plupart issus des directions des ressources humaines (dont Banque de France, EDF, IFP Energies Nouvelles, Ipsen, Générali, SFR et Thales) qui vont, à raison d’une fois par mois, se réunir pendant un an et demi et ainsi apporter leur contribution à une véritable co-construction de l’offre de Clubhouse en France.

Comme en témoigne Céline Aimetti, Déléguée Générale de Clubhouse France :

« ces travaux de co-construction nous ont permis de développer de nouvelles offres, par exemple l’accompagnement à la reprise de poste du salarié et de son manager, mais aussi la conception d’actions de sensibilisation d’équipes pluridisciplinaires en interne pour les aider à maîtriser les clés d’un management adapté au handicap psychique ».

AG2R LA MONDIALE, compte tenu de la nature innovante du projet, s’est inscrit aux côtés de l’association dès sa phase de pré-configuration en lui apportant tout d’abord un soutien financier. Mais très rapidement, comme le rappelle Benoît Raviart, Directeur adjoint des activités sociales,

«  le groupe a souhaité se positionner comme un partenaire engagé dans le projet du développement de Clubhouse en France  »

Le groupe, de manière proactive, convainc ainsi l’association de bénéficier d’un accompagnement conseil en mobilisant tout d’abord fin 2014 l’Association de Développement de l’Accompagnement à la Stratégie et l’Innovation (ADASI)  qui réalise un Diagnostic Stratégique de Développement de l’association avant que CO Conseil ne réalise dans la continuité de ses travaux, en 2015, une mission d’accompagnement à la stratégie qui a permis à Clubhouse France de définir son ambition de changement d’échelle et d’identifier l’ensemble des moyens à mobiliser pour y parvenir.

C’est sur ces travaux de structuration de laLaFrances'Engage stratégie de développement que l’association s’est fondée pour préparer le dossier qui lui a permis de devenir en 2015 lauréate du projet présidentiel La France s’engage.

Céline Aimetti aime à le rappeler :

« jamais nous n’aurions imaginé que les représentations face aux troubles mentaux soient aussi éloignées de la réalité et de ce fait le soutien de nos partenaires a été important. Ils ne nous ont pas seulement apporté des soutiens financiers mais aussi de la réflexion sur le contenu de nos actions. Cette co-construction a été décisive et nous permet aujourd’hui de retourner voir les grands acteurs institutionnels avec de belles histoires et des résultats probants ».

Article rédigé par Pierre-Dominique Vitoux, Directeur Général de CO Conseil